6 webinaires pour découvrir les derniers résultats de Syppre

Article publié le 7 octobre 2022

Nous vous proposons de découvrir les nombreux enseignements sur la faisabilité et les performances des systèmes testés lors de six webinaires Syppre organisés de novembre 2022 à avril 2023.

08 novembre 2022 – Syppre, une action de R&D innovante à la recherche de la multiperformance pour les systèmes agricoles en grandes cultures

Lancée en 2015, l’Action Syppre rassemble l’expertise des 3 instituts techniques pour mettre au point des systèmes de grandes cultures innovants conciliant productivité, rentabilité et excellence environnementale. Aujourd’hui, de nombreux enseignements sont disponibles sur la faisabilité et les performances des systèmes testés : innovations dans le positionnement et la conduite des cultures ; bénéfices et limites de la diversification des cultures sur la maîtrise des bioagresseurs, les performances et la robustesse des systèmes ; compromis à trouver pour améliorer la fertilité des sols et la maîtrise des adventices avec un faible usage de produits phytosanitaires ; perspectives pour progresser vers la multi-performance.

Intervenants : Anne-Laure Toupet de Cordoue (Arvalis-Institut du végétal), Stéphane Cadoux (Terres Inovia) et Rémy Duval (ITB)

12 décembre 2022 – Syppre Lauragais : allier rentabilité, réduction de la dépendance aux engrais de synthèse et maîtrise de l’érosion en coteaux argilo-calcaires

Dans le Lauragais, la plateforme Syppre expérimente un système très diversifié, incluant une couverture quasi permanente des sols pour lutter contre l’érosion et préserver la fertilité, problématique très importante dans ces zones céréalières de coteaux.

Intervenant : Jean-Luc Verdier (Arvalis-Institut du végétal)

09 janvier 2023 – Syppre en terre de craie de Champagne : vers un système économe en azote et en GES et préservant la fertilité du sol

En terre de craie de Champagne, Syppre a fait la démonstration d’un système capable de réduire sa dépendance aux engrais azotés minéraux et au travail du sol. La forte diversité des cultures présentes sur la plateforme expérimentale permet de tester la faisabilité et l’intérêt de certaines cultures (chanvre). Le non recours au glyphosate depuis 3 ans a également produit des enseignements en terme de possibilité de désherbage mécanique et/ou localisé sur ce type de sol.

Intervenant : Ghislain Malatesta (ITB)

06 février 2023 – Syppre en limons picards : un système alliant cultures industrielles, maintien de la fertilité des sols et économies d’intrants

En Picardie, Syppre expérimente un système qui maintient une part importante de cultures industrielles à forte valeur ajoutée tout en intégrant des leviers pour préserver et améliorer la fertilité du sol. La dépendance aux intrants de synthèses, phyto et engrais, est diminuée, améliorant ainsi les performances environnementales de ce système. La maîtrise de l’implantation des pommes de terre et betteraves en non-labour permettant de concentrer la matière organique en surface reste perfectible et fait l’objet de test d’innovations.

Intervenant : Nicolas Latraye (Terres Inovia)

07 mars 2023 – Syppre Berry : la recherche de la robustesse en zone intermédiaire

Syppre Berry teste un système innovant et diversifié dans le but d’améliorer le contrôle des adventices, la fertilité des sols et globalement la multi-performance par rapport à un système colza/blé/orge. Les résultats sont en moyenne très satisfaisants avec un maintien de la marge économique et une réduction de l’usage des intrants (azote et produits phytosanitaires) et des émissions de gaz à effet de serre d’environ 30%. L’introduction de cultures de printemps et de légumineuses produit des bénéfices agronomiques mais induit une plus grande variabilité de production qui semble être atténuée avec un choix plus flexible des cultures.

Intervenant : Matthieu Loos (Terres Inovia)

03 avril 2023 – Syppre Béarn : expérimenter de nouveaux systèmes à base de maïs dans les terres humifères

Syppre teste plusieurs systèmes incluant des cultures de diversification dans une zone très particulière du Béarn, les terres noires, très riches en matière organique, avec une grande réserve utile mais qui offrent des fenêtres d’interventions assez réduites en dehors du printemps/été. Ces systèmes incluent notamment des céréales à pailles sensibles à une trop grande humidité hivernale notamment, du soja ou encore de cultures intermédiaires à valorisation énergétique. Les enseignements sont nombreux sur la gestion des adventices, la moindre dépendance aux engrais azotés ou encore le bilan carbone.

Intervenant : Clémence Aliaga (Arvalis-Institut du végétal)