#SyppreChampagne : Résultats des récoltes d’automne et implantation des cultures pour 2023

Les récoltes pour la campagne 2022 sont maintenant terminées avec les cultures de chanvre et de betteraves. Les cultures d’hiver pour la récolte 2023 s’installent progressivement.

Une récolte de chanvre précoce et décevante
Le chanvre est moissonné le 26 septembre à un taux d’humidité de 14,3 %. Le rendement est de 5,8 qx/ha pour le chènevis. Malgré une assez forte population de chénopodes dans les parcelles, peu d’impuretés se retrouvent dans les graines de chanvre à la récolte.
Après un petit épisode de précipitations, le pressage de la paille se fait le 29 octobre pour un résultat de 6,85 T/ha.
Les performances de cette culture demeurent encore décevantes cette année, essentiellement en raison des conditions sèches de l’année, du choix variétal et probablement de la nutrition azotée.

Les rendements en betteraves insatisfaisants
Les betteraves sont récoltées le 17 octobre. L’état sanitaire est très sain, grâce au choix d’une variété très résistante aux maladies, une seule protection fongicide a été nécessaire.
Depuis l’été, des ronds de jaunisses se sont dessinés. Les parcelles semées sur labour étaient plus fortement touchées (10 % de surface estimée) que les modalités strip till (7 % de surface estimée). Pour rappel, les semis sur labour avaient été réalisés 1 semaine avant les strip till, ces premiers semis ont levé plus rapidement et ont subis quelques dégâts de gel. Toutes ces betteraves, avec enrobage standard, ont reçu 2 aphicides.
Les rendements sont de 61 T/ha sur la modalité témoin en labour contre 47 et 48 T/ha pour les 2 modalités innovantes en strip till.

Les cultures d’hiver sont implantées
Après les colzas, ce sont les orges d’hiver, les blés et les pois d’hiver qui sont semés.
Le colza témoin sur labour est très bien implanté avec une biomasse moyenne de 1,3 kg/m². Les parcelles sont propres et la pression ravageur assez faible.
Le colza innovant sur strip till a beaucoup souffert du sec pendant et après le semis. La biomasse entrée hiver est impactée avec seulement 0,41 kg/m². Les parcelles sont fortement infestées en vulpins et sanves. La pression ravageur est faible.

Les orges d’hiver et blés sont semés du 10 octobre au 2 novembre dans de très bonnes conditions et lèvent très rapidement. Un désherbage de post levée précoce est réalisé pour lutter contre les vulpins. Assez précocement, des levés de vulpins sont déjà observées dans la modalité blé de colza du système innovant, alors qu’aucune observation de cet adventice n’est notée dans les autres modalités.
Les pois d’hiver sont semés le 7 novembre, également en bonnes conditions, suivi d’un roulage et d’un désherbage de pré levée pour palier à la forte pression adventices de la plateforme.
Les Cipans seront prochainement détruites. Avant cela, des prélèvements seront réalisés pour déterminer leur biomasse ainsi que leur teneur en azote.

Sur la même thématique

 

Dans la même région

 

 

#SyppreChampagne – Fin de campagne 2020-2021

Les récoltes de la campagne 2020/21 sur la plateforme Champenoise sont maintenant terminées. Le chanvre et les betteraves ont été récoltés et présentent de bons rendements. Le chanvre a été

A lire aussi

 

Colloque Syppre Béarn, 11 juin 2024

Colloque Syppre Béarn : quelles innovations en maïsiculture ?

170 personnes se sont déplacées au colloque Syppre Béarn qui s’est tenu à Sendets mardi 11 juin 2024. Au programme, la découverte des innovations au sein des systèmes maïsicoles, dominants dans cette région. Des réponses concrètes à des questions précises Comment réussir l’implantation de son maïs en réduisant le travail du sol et en intégrant

Les derniers
articles