La culture du Chanvre intégrée dans le système innovant en remplacement du Tournesol

Pour la campagne 2018 – 2019, le Tournesol est remplacé par du Chanvre dans le système innovant de Syppre Champagne. En effet, sur la plateforme, le Tournesol subissait de grosses attaques de pigeons récurrentes, impactant le rendement. Des difficultés de désherbage étaient également rencontrées, affectant même la propreté des cultures suivantes.

Durant l’automne, un amandement de 110 unités de Phosphore (P) et 235 unités de Potasse (K) est réalisé.

Le Chanvre est implanté le 11 avril 2019 sur un précédent pois d’hiver et un couvert d’interculture (Vesce + Avoine + Trèfle) avec la variété USO 31 (variété très précoce) à 45 kg/ha après une préparation de sol classique.

La récolte du chenevis et le fauchage des pailles sont réalisés le 30 septembre 2019 pour un andainage et un pressage les 23 et 24 octobre. Le rendement en chenevis s’échelonne de 6.7 qx/ha à 10.1 qx/ha pour une moyenne de 8.6 qx/ha et une humidité de 14.8%. Le rendement en paille est de 5.15 t/ha. Que ce soit en chenevis ou en paille, les rendements sont dans la moyenne national de l’année.

Avant l’implantation du blé suivant, un passage d’herse étrille a été réalisé pour éliminer tous résidus.

Cette culture bénéficie de plusieurs intérêts :

  • Aucun désherbage n’est effectué, pour cela, l’implantation doit être optimisée. Jusqu’à la récolte, les parcelles sont restées propre. Il n’y a donc aucune appliccation de produit de protection de plante (IFT à 0).
  • Aucun travail de réalisé entre le semis et la récolte dégageant ainsi du temps pour les autres cultures.
  • Seule une répétition a reçu un apport d’ammonitrate (30 unités), qui ne s’exprime pas pour autant dans les résultats. Pour rappel, le chanvre est implanté après un pois d’hiver et une culture piège à nitrate dans la rotation innovante de Syppre.
  • Toutes les composantes du chanvre sont valorisées. Le chenevis a des débouchés en graineterie pour les oiseaux et la pêche, en huille ainsi qu’en cosmétique. La paille a un débouché en fibre papetière, fibre technique (plasturgie et isolant) et fibre à usage textile.
  • La culture du chanvre est contractualisée avec un transformateur : la Chanvrière de l’Aube. Elle bénéficie d’une aide spécifique de la PAC.
  • Le chanvre a la réputation d’être cité comme un bon précédent pour le blé suivant.

Cette nouvelle culture répond donc aux attentes de la plateforme de la Champagne en étant autonome en azote, sans aucun traitement phytosanitaire et en laissant un sol propre pour le blé suivant.

Sur la même thématique

 

Productivité des céréales sur Syppre Champagne

Le rendement des blés de chanvre est supérieur à celui des blés de colza sur les trois dernières campagnes menées sur Syppre Champagne. L’escourgeon, pour sa première année sur ce

Dans la même région

 

 

Syppre Lauragais sur France2

Diffusé sur France 2, le programme Terres de Partage, proposé par France Télévisions et parrainé par Passion Céréales, valorise des initiatives collectives du monde agricole et de ses filières. L’Action

A lire aussi

 

Bilan de huit ans d’essais pour réduire l’usage des produits phytosanitaires

Après huit ans d’expérimentation, la majorité des plateformes de l’Action Syppre a réduit ses IFT, sans toutefois atteindre l’objectif initial de -50 %. Si la rotation semble effectivement avoir un effet sur la réduction des IFT, la diversification est, selon les cas, un levier ou un frein.     L’un des axes travaillés par Arvalis, l’ITB

Les derniers
articles