Sécheresse et adventices au rendez-vous

En cette mi-septembre 2019, les cultures souffrent sur la plateforme Champagne. L’absence de pluies récentes impacte les plantes, particulièrement les Cipan et le Colza sur labour. A cela s’ajoute une forte présence de chardons et réséda pour lesquels il faudra trouver un moyen de lutte (arrêt du déchaumeur à disque, utiliser un déchaumeur à dent…).

La couverture betteravière est actuellement de 90 %, avec des zones sèches (cailloux) bien visibles et des feuilles fanées.

La cercosporiose a fait son apparition tardivement. Chaque modalité a été protégée par  un fongicide en juillet. Et seule la modalité 15 a reçu un second fongicide fin août.

Les teignes ont profité de la sécheresse persistante de ces 3 dernières semaines mais aucune intervention n’a été réalisée.

De nombreuses adventices sont présentes sur la modalité 15 (chénopodes, réséda, mercuriales, chardons) alors que les modalités 3 et 10 sont propres. Ces adventices sont liées à  la présence de tournesol  dans la rotation.

Du côté du chanvre, la maturité est proche avec des parcelles très propres. Cette culture est intéressante pour le nettoyage des parcelles.

Le colza semé en StripTill le 8 août a connu une très belle levée et implantation. Il est actuellement au stade 6 – 8 feuilles. Le couvert de féveroles et lentilles est lui aussi bien levé. De nombreuses repousses de pois apparaissent néanmoins. Aucune destruction de celles-ci n’est pour l’instant envisagée mais la situation est à surveiller.

Le colza semé sur labour le 23 août connait lui une levée très hétérogène, avec des zones qui vont du stade non germé à des plantes qui atteignent le stade 2 feuilles. Des dégâts d’oiseaux (pigeon, perdrix) sont observés et de grosses altises arrivent. Le potentiel de ce colza est certainement déjà bien impacté.

Au niveau des CIPAN et CIVE, le développement est lent cette année. La vesce semble avoir du mal à s’implanter, contrairement à la moutarde, la phacélie et l’avoine.

Pour les CIPAN et CIVE semés le 1er août, les constats sont hétérogènes :

  • Moutarde + Vesce : bonne levée de la moutarde, moins bien pour les vesces, avec de nombreuses repousses de blé.
  • Chlorofiltre (Trèfle + Vesce + Avoine à 25kg/ha = CIPAN) : la levée est moyenne, avec nombreuses repousses de blé.
  • Chlorofiltre (à 40kg/ha = CIVE) : bonne levée mais développement lent, avec quelques repousses de pois et colza.
  • Puzz Cover (Phacélie + Vesce) : bonne levée de la Phacélie, moins bien pour les vesces, avec de nombreuses repousses de blé.
  • Moutarde semis précoce : très belle levée. Le développement est bon malgrès de nombreuses repousses de blé.

Les CIPAN semées le 6 septembre (moutarde en semis tardif) ne sont eux pas levés.

Sur la même thématique

 

Productivité des céréales sur Syppre Champagne

Le rendement des blés de chanvre est supérieur à celui des blés de colza sur les trois dernières campagnes menées sur Syppre Champagne. L’escourgeon, pour sa première année sur ce

Dans la même région

 

 

Syppre Lauragais sur France2

Diffusé sur France 2, le programme Terres de Partage, proposé par France Télévisions et parrainé par Passion Céréales, valorise des initiatives collectives du monde agricole et de ses filières. L’Action

Le système innovant actuel confirmé

Le 11 février dernier, le comité de pilotage de la plateforme Syppre Berry s’est réuni afin de choisir le système de culture innovant pour la poursuite de l’expérimentation. Résultat : le

A lire aussi

 

Bilan de huit ans d’essais pour réduire l’usage des produits phytosanitaires

Après huit ans d’expérimentation, la majorité des plateformes de l’Action Syppre a réduit ses IFT, sans toutefois atteindre l’objectif initial de -50 %. Si la rotation semble effectivement avoir un effet sur la réduction des IFT, la diversification est, selon les cas, un levier ou un frein.     L’un des axes travaillés par Arvalis, l’ITB

Les derniers
articles