Diversification des cultures : de quoi parle-t-on ?

Soutenue par le « Green Deal » de l’Union européenne – et notamment son plan stratégique « De la ferme à la fourchette », la diversification représente une opportunité économique pour l’ensemble du système agricole. Les modifications de pratiques qu’elle implique et leurs impacts sur le bilan économique, sociétal et environnemental des exploitations ont été étudiés dans le cadre du projet européen DiverIMPACTS.

Les orientations stratégiques de la Politique agricole commune (PAC) ont conduit à favoriser les cultures dites majeures et l’utilisation importante d’intrants tels que les fertilisants et produits phytosanitaires. Avec à la clé, des conséquences majeures sur l’environnement. Dans ce contexte, des structures scientifique (Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et politique (Commission européenne) majeures alertent et souhaitent orienter les systèmes agricoles actuels vers une plus grande durabilité. Un nombre conséquent d’études scientifiques en France et à l’international montre que la diversification des cultures, qui consiste à augmenter le nombre d’espèces cultivées sur une même parcelle, est un levier pour atteindre cet objectif.

Etudier les effets de la mise en place de pratiques de diversification

Le projet européen DiverIMPACTS (2017-2022), qui a regroupé une centaine de partenaires à travers onze pays d’Europe, a étudié les effets de la mise en place de pratiques de diversification sur l’ensemble du système agricole (« de la ferme à la fourchette »). Dans la plupart des expérimentations et des cas d’études, les performances globales des systèmes de culture diversifiés sont supérieures à celles de leurs références moins diversifiées. Les plus grands progrès ont été réalisés sur la dimension environnementale en raison de la diminution des intrants.

Mais la spécialisation du système agricole a conduit à un déficit d’investissement, notamment au niveau de la recherche agronomique et de la sélection variétale. Ces cultures « mineures » sont donc, par essence, moins compétitives que les cultures majeures. Une fois introduites, elles ont davantage de risques d’échouer, ce qui peut fragiliser les performances des systèmes diversifiés.

Des recommandations pour soutenir le développement de filières de diversification

Des outils d’aide à la décision ont donc été conçus dans le projet DiverIMPACTS pour aider agriculteurs et conseillers à piloter et adapter les itinéraires techniques des systèmes diversifiés en vue d’optimiser leurs performances. Le projet a par ailleurs permis d’émettre des recommandations à la Commission européenne pour soutenir le développement de filières de diversification dans les territoires, en proposant des dispositifs favorables aux initiatives multi-acteurs. Ces dispositifs doivent prendre en compte le temps nécessaire au développement de ces nouvelles filières, avec suffisamment de visibilité à moyen terme pour assurer la mise au point des innovations qui rendront ces filières durables.

Pour en savoir, consultez l’article complet sur Perspectives Agricoles, en cliquant ici.

Sur la même thématique

 

Prudence sur la maitrise des adventices

Sur Syppre Champagne, la maitrise des adventices est globalement bonne sur les céréales, mais la prudence est de mise sur certaines d’entre elles. Sur une plateforme où le potentiel de

Plateformes Syppre : bilan de l’arrêt du glyphosate

Le dispositif inter-instituts étudie les pratiques mises en œuvre en l’absence de glyphosate et leurs conséquences sur la maîtrise des adventices et sur l’implantation des cultures. Quatre sites servent de

Dans la même région

 

 

A lire aussi

 

Syppre Berry : coup d’envoi réussi pour les colloques régionaux

La plateforme du Berry a ouvert le bal des colloques régionaux de l’Action Syppre ce jeudi 16 mai 2024. Plus de deux cents participants, majoritairement des agriculteurs, ont fait le déplacement, notamment pour y découvrir des leviers de gestion des adventices. La météo s’est montrée clémente pour le coup d’envoi des colloques Syppre, qui s’est

Les derniers
articles