Le tournesol, une culture à optimiser

Sur la plateforme Syppre du Berry, l’heure est au semis du tournesol. Une culture qui gagne à être valorisée, tant elle multiplie les atouts agronomiques.

Viser un début de floraison début juillet

Sur la plateforme du Berry, le tournesol a été semé le 9 avril, sur un lit de semences de bonne qualité, mais assez frais (8-9°C sur les premiers centimètres). « L’objectif est d’avoir une levée autour du 1er mai, en même temps que les tournesols du bassin de production afin de favoriser pour limiter autant que possible les dégâts occasionnés par les oiseaux, pigeons et corbeaux», précise Gilles Sauzet, ingénieur de développement de Terres Inovia et responsable de la plateforme Syppre Berry. On cherche à viser une floraison début juillet, période à laquelle la probabilité d’avoir quelques pluies est réelle.

Crédit photo : G.Sauzet- Terres Inovia

Un blé facile à installer sur un sol propre

Au regard du système de cultures développé sur la plateforme, le tournesol est une culture particulièrement intéressante, au niveau agronomique. Elle laisse, en effet, un sol propre, ce qui permet de faire du blé, la culture suivante, en semis direct ou en réduisant le nombre de préparations, et donc de réduire les coûts d’installation. Depuis maintenant six campagnes, les blé de tournesol donne le meilleur rendement, par rapport au blé de pois (en rotation longue) et au blé de colza (en rotation courte), avec des charges en désherbage chimique très réduite.

Un faux-semis pour détruire des adventices et des couverts pour améliorer la fertilité des sols

Autre avantage du tournesol : avant son installation, il est possible de pratiquer des faux-semis et ainsi réduire les populations de certaines adventices, comme le ray-grass et le vulpin.

Cette culture permet également de faire un couvert d’interculture après le précédent, qui est souvent une céréale. Ce couvert a pour but d’améliorer la fertilité des sols, avec une destruction hivernale à la sortie d’hiver.

A l’échelle du système des cultures, on voit bien que le tournesol est une culture agronomiquement intéressante. L’amélioration de ses performances passe par la réussite de son implantation en termes de date de levée, de structure de peuplement et d’enracinement. Ces réussites sont indispensables pour satisfaire un état clé déterminant pour l’expression du potentiel : la surface foliaire et sa durée à partir du début de la floraison.

Sur la même thématique

 

Dans la même région

 

 

Thierry Geoffroy, agriculteur à Buzançais (Indre)

J’apprécie de faire partie du comité de pilotage de la plateforme Syppre Berry. En tant que réseau d’agriculteurs, nous avons participé à la co-construction du système innovant et nous avons

A lire aussi

 

Colloque Syppre Béarn, 11 juin 2024

Colloque Syppre Béarn : quelles innovations en maïsiculture ?

170 personnes se sont déplacées au colloque Syppre Béarn qui s’est tenu à Sendets mardi 11 juin 2024. Au programme, la découverte des innovations au sein des systèmes maïsicoles, dominants dans cette région. Des réponses concrètes à des questions précises Comment réussir l’implantation de son maïs en réduisant le travail du sol et en intégrant

Les derniers
articles