Implantation du colza : de bonnes bases pour la campagne 2024 sur Syppre Champagne

Précédent légumineuses, semis précoce combiné au strip-till, association avec des plantes compagnes : l’implantation du colza innovant est réussie. Pour le système témoin, le résultat est plus mitigé.

Bien que la campagne ne fasse que commencer et que beaucoup d’éléments seront nécessaires à la réussite du colza, l’objectif d’implantation pour le système innovant est à ce jour rempli. Le stade 4 feuilles, état clé du colza robuste, est atteint avant le 20 septembre, évitant toute intervention face aux grosses altises.

Des stratégies de colza robuste pour les systèmes témoin et innovant

Sur le système innovant, le colza est semé précocement, avec un strip-till. Le précédent pois d’hiver vise à apporter de la vigueur au colza. Du fenugrec lui est associé, uniquement à proximité de la ligne de semis grâce à des micro-granulateurs, afin de se laisser la possibilité de biner et localiser les interventions de désherbage.

Fenugrec implanté à proximité de la ligne de semis du colza – 2021

Pour le système témoin, le semis est réalisé à la même date, après un labour, et le colza est associé à de la féverole, semée en plein.

L’image ci-dessous montre le niveau de développement du colza innovant (à gauche) et du colza témoin (à droite) au 13/09/2023 :

Une limite constatée tout de même dans l’itinéraire du colza innovant est l’impossibilité de biner et localiser les interventions de désherbage. En effet, un travail du sol très superficiel est réalisé avant l’implantation du colza pour gérer les adventices et faciliter, dans des conditions sèches, la formation de terre fine par le strip-till au semis du colza. Ce travail du sol conduit à la formation de buttes par le strip-till rendant impossible le guidage de la bineuse et de la rampe. Remplacer le travail du sol par une intervention de glyphosate pourrait palier à ce problème. C’est l’option qui avait été retenue la campagne dernière. Cependant, l’impact global de la stratégie sur l’IFT reste très modeste, et les conditions sèches dans l’an passé avaient rendu difficile la formation de terre fine par le strip-till. Par ailleurs, le développement du fenugrec reste modeste dans cette stratégie.

Une stratégie d’implantation qui porte ses fruits depuis plusieurs campagnes

L’enjeu d’obtenir une bonne vigueur et une bonne biomasse du colza est primordial pour lutter contre les ravageurs. Il est d’autant plus important sur Syppre Champagne, où les dégâts d’oiseaux peuvent être très conséquents sur des colzas peu développés. En 2023, la seule campagne où l’implantation du colza innovant était mauvaise, les dégâts d’oiseaux ont conduit à son retournement.

Dégâts d’oiseaux sur colza – Syppre Champagne

Le graphique ci-dessous donne les biomasses fraîches des colzas en entrée d’hiver, pour les dernières campagnes :

Sur trois des quatre dernières campagnes, la biomasse du colza innovant ressort bien supérieure à celle du système témoin. Il en sera très probablement de même pour la campagne actuelle.

Jusqu’à la campagne 2019/20, seule la date du semis du colza innovant était précoce, celle du système témoin était représentative de ce qui était pratiquée dans la plaine.  Pour la campagne 2020/21, la survenue d’un orage a produit de la battance et a contraint à devoir semer une seconde fois le colza témoin. Le colza innovant, semé au strip-till, n’a pas subi de battance.

La seule exception est la campagne 2022/23 où le colza a été semé à une date plus tardive et dans des conditions particulièrement sèches. Le labour a permis de remonter un peu de fraîcheur, tandis que le strip-till, non précédé par un travail de sol superficiel, a été en difficulté pour produire de la terre fine et assurer une qualité de semis correcte.

Sur la même thématique

 

Syppre Picardie : tout est enfin levé !

Les conditions climatiques compliquées du printemps n’ont pas permis des semis et plantations aux dates optimales. Maintenant que toutes les cultures sont levées sur la plateforme Picardie, Terres Inovia vous

Dans la même région

 

 

A lire aussi

 

Bilan de huit ans d’essais pour réduire l’usage des produits phytosanitaires

Après huit ans d’expérimentation, la majorité des plateformes de l’Action Syppre a réduit ses IFT, sans toutefois atteindre l’objectif initial de -50 %. Si la rotation semble effectivement avoir un effet sur la réduction des IFT, la diversification est, selon les cas, un levier ou un frein.     L’un des axes travaillés par Arvalis, l’ITB

Les derniers
articles