Le système innovant actuel confirmé

Le 11 février dernier, le comité de pilotage de la plateforme Syppre Berry s’est réuni afin de choisir le système de culture innovant pour la poursuite de l’expérimentation. Résultat : le système actuel est conservé. Explications.

Un objectif de multi-performance

Depuis plusieurs campagnes, la plateforme d’expérimentation Syppre Berry fait face à des difficultés pour concilier les objectifs de multi-performance. C’est pourquoi, au printemps 2021, un travail de re-conception du système innovant a débuté avec les partenaires. Différents prototypes ont pu ainsi être proposés dans le cadre d’un atelier pour remplacer le système innovant en place. L’objectif : maintenir les performances d’usage des intrants et améliorer plusieurs points faibles du système actuel, à savoir :

-La maitrise des adventices

-La rentabilité

-La robustesse vis-à-vis du climat

-Le stockage de matière organique

Un travail d’évaluation a priori des prototypes (sur la base d’hypothèses partagées de rendement, de conduite et de prix) a été conduit à l’aide de l’outil SYSTERRE®. Les agriculteurs et les conseillers présents ont pu hiérarchiser les systèmes proposés selon les enjeux à prioriser.

Le système actuel optimisé

Le comité de pilotage a finalement décidé de conserver le système innovant actuel sur la plateforme. Les évolutions récentes par rapport au système départ, comme l’abandon de l’association pois-blé et le remplacement du maïs par le millet ainsi que les résultats très positifs de la campagne 2021 plaident pour la poursuite de sa mise au point sur la plateforme.

Par ailleurs, les autres systèmes proposés n’apportent pas d’avantage décisif en termes de performances. Le prototype qui propose l’insertion de la luzerne dans le système innovant a fait l’objet notamment de nombreux échanges. Il est, en effet, plus performant sur de nombreux critères, à l’exception de la rentabilité. Mais son débouché a été jugé trop incertain. Un travail d’accompagnement au développement de filière serait nécessaire avant de pouvoir intégrer la culture dans l’essai.

Enfin l’optimisation du système actuel, avec par exemple plus de flexibilité dans les règles de décision, offre des marges de progression encourageantes.

Système innovant mis en oeuvre lors de la campagne 2021

La re-conception, un travail indispensable

Cette journée avec le comité de pilotage régional dans le Berry a montré tout l’intérêt du travail de re-conception. « Tout d’abord, ce travail de réflexion favorise les échanges de points de vue sur les objectifs prioritaires et les stratégies à mettre en œuvre pour les atteindre. Ensuite, l’évaluation a priori des performances des prototypes au regard des objectifs fixés permet de vérifier les hypothèses et d’objectiver le choix du système à retenir. Cela montre la nécessité de prendre le temps d’échanger avant d’initier des évolutions radicales de système », précisent Pierre Onzon et Stéphane Cadoux, ingénieurs d’études chez Terres Inovia. Même si le système actuel est finalement maintenu, ce travail a permis d’ouvrir des perspectives et d’alimenter les discussions autour de l’évolution des pratiques et des systèmes.


 

 

Sur la même thématique

 

Dans la même région

 

 

Agro réseau en visite sur la plateforme Syppre

Une dizaine d’agriculteurs du réseau « Agro réseau »  visitaient le jeudi 16 juillet la plateforme Syppre Béarn. Ce réseau animé par la Chambre D’Agriculture des Pyrénées Atlantique travaille sur la transition

A lire aussi

 

Syppre Berry : coup d’envoi réussi pour les colloques régionaux

La plateforme du Berry a ouvert le bal des colloques régionaux de l’Action Syppre ce jeudi 16 mai 2024. Plus de deux cents participants, majoritairement des agriculteurs, ont fait le déplacement, notamment pour y découvrir des leviers de gestion des adventices. La météo s’est montrée clémente pour le coup d’envoi des colloques Syppre, qui s’est

Les derniers
articles