L’ITB prend la main sur la conduite de la plateforme

Epandage d’engrais

L’Institut Technique de la Betterave profite d’une réorganisation interne pour gérer désormais en direct les travaux et les observations effectués sur la plateforme Syppre en terres de craie de Champagne, sous-traités auparavant à la Chambre d’agriculture de la Marne. Un agriculteur de la région, technicien agricole, a été embauché et affecté à mi-temps sur le projet Syppre, à mi-temps sur les autres expérimentations de l’ITB. « Cela nous permet d’être autonome et de réaliser davantage de choses en direct », explique Ghislain Malatesta, responsable de Syppre Champagne. Le changement s’est réalisé en bonne intelligence avec la Chambre d’agriculture. De ce fait, l’ITB a acheté un tracteur avec un pulvérisateur d’occasion, le but étant d’être autonome pour le semis (strip-till), la fertilisation, le désherbage mécanique et les traitements phytosanitaires. L’institut pourrait faire appel à l’extérieur pour les labours et le travail du sol si nécessaire.

Sur la même thématique

 

Syppre Picardie : tout est enfin levé !

Les conditions climatiques compliquées du printemps n’ont pas permis des semis et plantations aux dates optimales. Maintenant que toutes les cultures sont levées sur la plateforme Picardie, Terres Inovia vous

Dans la même région

 

 

Partage d’expériences sur les couverts végétaux

Le 14 janvier 2022, le réseau Syppre du Lauragais s’est retrouvé sur la plateforme Agroécologie du lycée Agricole d’Auzeville Tolosane en Haute Garonne et sur le site INRAé de Castanet-Tolosane

Productivité des céréales sur Syppre Champagne

Le rendement des blés de chanvre est supérieur à celui des blés de colza sur les trois dernières campagnes menées sur Syppre Champagne. L’escourgeon, pour sa première année sur ce

A lire aussi

 

Syppre Berry : coup d’envoi réussi pour les colloques régionaux

La plateforme du Berry a ouvert le bal des colloques régionaux de l’Action Syppre ce jeudi 16 mai 2024. Plus de deux cents participants, majoritairement des agriculteurs, ont fait le déplacement, notamment pour y découvrir des leviers de gestion des adventices. La météo s’est montrée clémente pour le coup d’envoi des colloques Syppre, qui s’est

Les derniers
articles